En raison de l’épidémie de coronavirus, l’exercice de l’OTAN « Defender 2020 » sera réduit à son strict minimum

Ce devait être la réponse de l’OTAN aux gigantesques exercices en conditions réelles menés récemment par la Russie et ses alliés, notamment lors de Vostok 2018, mais aussi le plus large exercice militaire mené en Europe occidentale en un quart de siècle. Defender 2020, également appelé Defender, devait consister à déployer en Europe de l’Ouest près de 20.000 soldats américains, via un transport par navires et avions échelonné entre la fin de l’hiver et le printemps 2020 vers les ports et bases militaires européennes. Ils y auraient rejoint environ 17000 soldats européens, permettant de conduire une série de manœuvres et d’exercices dans une dizaine de pays, du Benelux au Pays Baltes en passant par l’Allemagne et la Scandinavie. Plusieurs dizaines de milliers de véhicules auraient également fait le voyage depuis les USA, sans compter l’utilisation du matériel pré-positionné en Europe. Un retour aux sources pour l’OTAN qui, durant la Guerre froide, pratiquait annuellement des exercices Reforger de déploiements de troupes en Allemagne de l’Ouest.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, l’exercice Defender 2020 est toujours officiellement maintenu, mais son périmètre d’action et son ampleur ont déjà été considérablement revus à la baisse. Ainsi, dans les faits, l’exercice Defender 2020 tel qu’il était prévu au départ, avec un objectif politique et stratégique clair, n’existe déjà plus en raison de l’épidémie de Covid-19. S’il n’est pas déjà purement et simplement annulé, c’est en grande partie parce qu’il a de facto déjà débuté, près de 6000 soldats américains –dont une brigade blindée– ayant été déployés dès la fin janvier, puis à partir du 21 février. Cependant, tout porte à croire que les choses n’iront pas beaucoup plus loin pour les forces de l’OTAN.

Comme le montre cette infographie, les principaux exercices de Defender 2020 devaient se dérouler entre les Pays Baltes et la Belgique, avec des exercices annexes en Norvège ou encore en Italie, sans compter le déploiement de troupes venues de toute l’Europe, y compris la France

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR