L’US Air Force décidera ce mois si elle sous-traitera une partie de ses missions de ravitaillement en vol

Avec plus de 500 avions ravitailleurs en ligne, l’US Air force dispose, à elle seule, de plus de 70% du parc aérien mondial spécialisé dans ce domaine. Mais une grande partie de sa flotte, notamment les presque 400 KC-135 encore en service, arrivent en limite d’âge, et doivent être remplacés par le nouveau KC-46 Pegasus, un appareil à plus de 150 m$ l’unité, 250 m$ en prenant en compte la R&D et les surcouts liés aux difficultés de mise au point. Afin d’amortir de choc budgétaire d’une telle acquisition, mais également de disposer d’une plus grande flexibilité pour le retrait des KC-135 face aux retards du programme KC-46, l’Etat-Major de l’US Air Force a imaginé pouvoir faire appel à des prestataires privés pour certaines missions de ravitaillement, comme elle le fait déjà pour les missions d’entrainement et notamment pour les forces « Agressor ».

La société Drakken Internationale a racheté 21 mirage F1 espagnols pour assurer les missions agresser au profit de l’US Air Force et de l’OTAN

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense

Jusqu’à dimanche seulement, profitez de 20% de réduction sur votre abonnement annuel (pro/perso/étudiant) avec le code ETE2021


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR