Pour préparer l’arrivée du bombardier B-21, l’US Air Force va diminuer les capacités opérationnelles de ses B-1B Lancer

Nous l’évoquions la semaine dernière : l’USAF prévoit de réduire le format de certaines flottes d’avions anciens afin de permettre le financement de nouveaux appareils. Entre autres équipements, 17 bombardiers lourds B-1B Lancer sur la soixantaine encore en service pourraient être concernés. Le sort de ces 17 appareils n’est pas encore scellé, notamment parce que le Congrès américain a régulièrement tendance à sauver les vecteurs stratégiques que les forces armées prévoient de mettre à la retraite anticipée.

Avant même le vote sur le budget militaire de 2021, toutefois, le Global Strike Command de l’US Air Force en charge de l’exploitation des bombardiers lourds a pris une série de directives visant à limiter drastiquement le domaine de vol des bombardiers B-1B afin d’en préserver le potentiel le plus longtemps possible.

Les larges soutes à armement du B-1B en font une excellente plateforme de tir. En plus de ses bombes, il peut tirer des missiles de croisière et des armes antinavires. D’ici son retrait opérationnel entre 2035 et 2040, il pourrait bien être adapté à l’emport d’armes hypersoniques.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense

Jusqu’à dimanche seulement, profitez de 20% de réduction sur votre abonnement annuel (pro/perso/étudiant) avec le code ETE2021


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR