La mise en service du système antimissile Aegis Ashore en Pologne est à nouveau retardée de deux ans

L’entrée en service opérationnel du site de défense anti-missiles balistiques de l’OTAN en Pologne a été, une nouvelle fois, décalé de deux ans. Initialement prévue pour 2018, puis pour le courant de l’année 2020, la livraison du site polonais de Aegis Ashore n’est finalement plus attendu avant 2022 en raisons de difficultés liées à la construction des bâtiments.

Le système Aegis Ashore est une version basée à terre du système de défense aérienne à longue portée AEGIS qui est embarqué à bord des croiseurs et destroyers américains de classes Ticonderoga et Arleigh Burke, ainsi que sur certains bâtiments espagnols, sud-coréens, australiens ou encore japonais. Le Aegis Ashore reprend pour cela le radar naval à faces planes AN/SPY-1, les lanceurs verticaux Mk41 et le missile d’interception SM-3, également employés par les navires américains.

Le SM-3 Block IB équipe déjà le Aegis Ashore roumain et sera à la base du site polonais. Ce dernier pourra également mettre en oeuvre le Block IIA plus massif et de plus longue portée, issu d’un développement américano-japonais.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR