La proposition française d’une dissuasion étendue déplait aux Etats-Unis comme en Europe

La proposition faite par le président français Emmanuel Macron à l’occasion d’un discours sur les évolutions de la dissuasion française, et sa possible extension au niveau européen, est pour le moins mal perçue de la part des partenaires de la France, qu’ils soient européens ou transatlantiques. A l’occasion de la conférence de Munich sur la sécurité, plusieurs voix se sont clairement élevées contre ce projet, et ses implications.

Au delà de l’Allemagne, qui a déjà fait savoir que le lien transatlantique en matière de sécurité ne pourrait souffrir de la moindre entaille, c’est évidemment à Washington que la proposition française a été le plus mal perçue. Non seulement est-elle interprétée comme une tentative d’éloignement et d’une plus grande indépendance vis-à-vis des Etats-Unis, mais également comme un rapprochement vers Moscou, et Pékin. Ou du moins est-elle présentée ainsi par la presse américaine. Les dernières déclarations du président Français, concernant une sphère d’influence européenne en Méditerranée ou dans le lien avec la Russie, sont également interprétées comme une rupture de ban, bien plus menaçante que l’acquisition de systèmes S-400 par Ankara.

Pour l’administration Trump, la proposition française en faveur d’une plus grande indépendance européenne en matière de défense, est autrement plus grave que l’acquisition de systèmes S-400 par la Turquie

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR