Les catapultes électromagnétiques du nouveau porte-avions USS Gerald R. Ford enfin validées

Le 11 février dernier, l’industriel américain General Atomics annonçait avoir validé l’usage de ses catapultes électromagnétiques (EMALS – ElectroMagnetic Aircraft Launch System) ainsi que de sa nouvelle génération de brins d’arrêts (AAG – Advanced Arresting Gear) à bord du porte-avions USS Gerald R. Ford à la fin du mois de janvier. Pour ce faire, une campagne d’essais de compatibilité a été effectuée avec l’US Navy, qui a procédé à bord de l’USS Ford au catapultage et à l’appontage de l’ensemble de sa flotte actuelle d’avions embarqués.

Au large des côtes américaines, c’est donc une véritable petite armada qui s’est mise en marche vers le porte-avions CVN-78, composée d’avions de combat F/A-18E/F Super Hornet, d’avion de guerre électronique EA-18G Growler, d’avion de veille avancée E-2D Hawkeye, d’appareil de transport C-2A Greyhound ainsi que de petits biplaces d’entrainement T-45C Goshhawk. D’après les images diffusées par l’US Navy, les essais se sont effectués dans des configurations lourdes représentatives d’une utilisation au combat.

T-45 d’entrainement prêt pour un catapultage à bord du CVN-78. Avec l’arrivée des EMALS, ç’en sera définitivement terminé de l’ambiance brumeuse typique des ponts d’envol de porte-avions dotés de catapultes à vapeur.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR