Les forces turques préparent-elles une grande offensive en Syrie ?

Suite aux accrochages sérieux, le 11 février, entre les forces armées syriennes en route pour reprendre la ville d’Idleb, et l’armée turque présente autour de la ville, qui firent plus de 125 morts de part et d’autres, le président turc R.T Erdogan avait promis, le 12 février, une riposte massive et étendue pour frapper les forces syriennes « partout ou elles se trouvent ». Il semble désormais que les forces armées turques se préparent effectivement à joindre le geste à la parole. En effet, selon des médias en langue arabe cités par l’agence Tass, un convoi militaire de plus de 300 camions et véhicules blindés aurait été observé traversant la frontière syrienne en provenance de Syrie, pour venir renforcer les forces déjà présentes. En outre, certains rapports non confirmés ont fait état de « rencontre agressives » en F16 turcs et Su35 russes au dessus de la Syrie, sans toutefois que des munitions aient été tirées.

Pour certains spécialistes du conflit syrien, le bras de fer qui se joue aujourd’hui entre Ankara et Moscou dépasse largement le cas de la seule ville d’Idleb. En effet, selon eux, R.T Erdogan espère pouvoir échanger un retrait de la ville stratégique contre l’autorisation de Damas, et donc de Moscou, d’étendre la zone de controle en territoire Kurde ou la ville de Kobani. Mais les autorités russes semblent déterminées, pour l’heure en tout cas, à ne pas accorder plus de territoire syrien à la Turquie, ce qui viendrait à transformer la « zone de sécurité » sous contrôle turc en une annexion de territoire pure et simple. On peut, à ce titre, remarquer la discrétion des autorités russes à ce sujet sur la scène internationale, et notamment celle de Vladimir Poutine, qui cherche visiblement à entamer une désescalade avec Ankara. Dans le même temps, l’aviation russe présente sur place ne semble pas réduire son activité, un message clair quand à l’implication de Moscou au coté de Damas si le conflit devait éclater.

La base aérienne de Hmeimim héberge entre 20 et 30 avions de combat des forces aériennes russes, dont des su-35, considérés comme étant le meilleur chasseur russe du moment.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR