La Russie développe un missile air-air de défense de zone pour contrer les armes hypersoniques

En Mai 2019, le président russe, Vladimir Poutine, avait annoncé que la Russie allait developper un missile capable d’intercepter les armes hypersoniques que les adversaires du pays développaient, s’appuyant sur le savoir-faire et la technologie avancée de la recherche russe en matière d’armes hypersoniques. Un article publié par le site Izvestia et repérée par le site armyrecognition, donne un éclairage très particulier sur ce programme, qui repose sur des solutions techniques et des paradigmes très différents de ceux qu’envisagent les Etats-Unis ou les Européens pour la même tache.

En effet, là où les occidentaux envisagent les systèmes antimissiles hypersoniques comme des extensions des systèmes sol-air antimissiles actuels, la Russie prend une approche radicalement différente, basant le système Multirole Long Range Interception System, ou MFRK DP, comme un systeme air-air de défense de zone à très longue portée, destiné à intercepter tous les vecteurs présents dans une zone donnée avant qu’ils n’aient pu lancer leurs munitions hypersoniques. En d’autres termes, plutôt que d’intercepter le missile, il s’agit d’intercepter le bombardier que le transporte, et ce le plus loin possible.

Mig 31 emportant le missile balistique hypersonique Kinzhal d’une portée de 2000 km

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR