En proposant son F-15EX à l’Indian Air Force, Boeing brouille son positionnement stratégique en Inde

D’après FlightGlobal, l’avionneur américain envisagerait de proposer son chasseur lourd F-15EX à la force aérienne indienne (IAF) dans le cadre de son futur appel d’offre pour 110 nouveaux chasseurs, le MMRCA 2.0. L’information, reprise par la presse indienne, indique que Boeing a effectué une demande de licence d’exportation auprès des autorités américaines, une simple précaution lui permettant d’anticiper toute contrainte administratif s’il s’avère que le F-15EX intéresse réellement l’IAF dans le cadre du MMRCA 2.0.

Ce positionnement de Boeing, qui propose déjà officiellement son F/A-18E/F à la fois pour la force aérienne et la marine indienne, peut surprendre au premier abord, mais illustre surtout les incertitudes qui entourent toujours les procédures d’acquisition de New Delhi. En effet, comme les précise le porte-parole de Boeing, l’Indian Air Force n’a toujours pas clairement défini ses besoins pour son futur appel d’offre. Focalisée sur le nombre d’escadrons plutôt que sur sa capacité de combat globale, l’armée de l’air indienne resterait attachée au format de 110 avions de chasse, sans autre précision. Le besoin initial portait ainsi sur un appareil monomoteur, ce qui ne correspond plus à aucune réalité opérationnelle aujourd’hui tant le Gripen, le F-16 ou encore le F-35 (les seuls monomoteurs disponibles sur le marché) diffèrent les uns des autres. Par la suite, la compétition aurait été ouverte aux biréacteurs médians comme le Rafale, le Super Hornet, le MiG-35 et le Typhoon, donnant effectivement à cet appel d’offre un air de MMRCA premier du nom, le contrat lancé en 1999, remporté en 2012 par le Rafale puis annulé en 2015.

Dérivé du F-15SA saoudien, le F-15EX dispose d’une impressionnante capacité d’emport en missiles air-air et en armements air-sol, mais reste un chasseur lourd et coûteux à mettre en oeuvre

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR