Rome en passe de s’imposer au Caire sur les décombres de la coopération franco-égyptienne de Défense

En début de semaine dernière, la presse italienne révélait que l’Egypte serait en cours de négociation pour l’acquisition des deux dernières frégates d’emploi général FREMM-GP italiennes, la F598 Spartaco Schergat et la F599 Emilio Bianchi. Dans notre analyse du sujet, nous évoquions les logiques industrielles, diplomatiques et opérationnelles que pouvait sous-tendre un tel achat, tout en rappelant que de telles négociations sont par définitions longues et incertaines.

Pourtant, le weekend dernier, la twittosphère défense italienne s’est emballée à nouveau en évoquant un potentiel méga-contrat de pus de 9 milliards d’euros qui serait en négociation entre Rome et Le Caire, en plus des deux premières FREMM, à propos de navires supplémentaires, d’avions de combat et même d’un satellite. Dans le détail, l’Egypte négocierait pour l’acquisition de quatre frégates supplémentaires, pour vingt patrouilleurs à construire sous licence, mais aussi pour deux escadrons d’Eurofighter Typhoon, un nombre indéterminé d’avions d’entrainement M346 ainsi qu’un satellite. L’information aurait initialement été publiée dans la version écrite du journal économique Il Sole 24 Ore, en complément des informations déjà publiées par Start Magazine, et resterait pour le moins parcellaire.

Avant d’envisager un méga-contrat de plus de 9 milliards d’euros, il conviendra déjà pour l’Egypte de consolider l’achat des deux dernières FREMM italiennes.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense

Jusqu’à dimanche seulement, profitez de 20% de réduction sur votre abonnement annuel (pro/perso/étudiant) avec le code ETE2021


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR