L’US Army prépositionnent à nouveau des équipements en Europe et en Asie

Durant la guerre froide, les Etats-Unis maintenaient en permanence en Europe prés de 300.000 hommes, dont 250.000 pour la seule Allemagne Fédérale. Mais pour pouvoir faire face aux quelques 50 divisions blindées dont disposaient le Pacte de Varsovie, l’OTAN avait un besoin critique de forces en provenance du nouveaux continent. Les délais particulièrement courts de réaction face à une offensive, et les risques de voir les convois navals traversant l’Atlantique attaqués par les sous-marins et bombardiers à long rayon d’action soviétiques, amena rapidement le Pentagone à opter pour le prépositionnement d’un important stock de materiels lourds en Allemagne, materiels qui pouvaient être mis en oeuvre par des personnels acheminés par avion au dessus de l’Atlantique. Au total, 10 divisions américaines et canadiennes, dont 3 divisions blindées, appartenant au IIIème Corps US, au Vème Corps et au VIIème Corps pouvaient ainsi être déployées en 72 heures et venir renforcer les unités américaines déjà présentent dans la trouée de Fulda, aux cotés de leurs alliées européens.

Au plus fort de la Guerre froide, un exercice avait lieu chaque année pour maintenir les compétences et évaluer les procédures de cette stratégie, l’exercice Reforger, pour Reinforcement Germany. Avec la chute du mur de Berlin, la dislocation du Pacte de Varsovie suivie de celle de l’Union Soviétique, il perdit rapidement de son intérêt, et le dernier exercice eu lieu en 1993. Naturellement, une fois l’exercice annulé, les materiels prépositionnés en Allemagne furent rapatriés, ou détruit conformément accords de désarmement en Europe. Quand aux forces américaines présentes en Allemagne, elles furent peu à peu ramenées à 35.000 personnels.

Au plus fort de la guerre froide, l’US Army avait prépositionné plus de 1500 chars de combat M60 en Allemagne

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles Confidentiels sont réservés aux abonnés. Les Brèves et Analyses ne sont accessibles que de 24 (brèves) à 48 heures (Analyses). Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense.

Abonnement personnel à partir de 3,3 € par mois, 1,67 € par mois pour les étudiants et 12 € par mois pour les abonnements professionels (Souscription de 15 mois dont 5 mois offerts)


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR