Les britanniques retrouvent enfin leur patrouille maritime !

En 2010, le gouvernement britannique décida d’annuler le programme MRA4, une version améliorée et modernisée de l’avion de patrouille maritime Nimrod, en service depuis 1969 dans la Royal Air Force pour assurer les missions de surveillance des espaces maritimes, de lutte anti-surface et surtout de lutte anti-sous-marine, notamment dans les eaux très disputées de la mer du Nord et de l’Atlantique Nord. Et lorsqu’en 2011, le Nimrod effectua son dernier vol, les forces britanniques perdirent toutes les capacités, mais également les savoir-faire, qu’elles avaient acquis et patiemment développées depuis la seconde guerre mondiale, et qui en faisait une des forces anti-sous-marines les plus expérimentées de l’OTAN.

En 2016, face au renouveau de la flotte sous-marine russe, et le retour des tensions opposants Moscou et l’occident, Londres dû se résoudre à commander en urgence un remplaçant au Nimrod, en l’occurence 9 des nouveaux P8 Poseidon de Boeing, qui venait d’entrer en service dans l’US Navy. Le premier de ces appareils arriva ce 4 février sur l’aérodrome de Kinloss, en Ecosse, qui fut la base d’opération des Nimrod de la RAF pendant toute la guerre froide, dans l’attente de la fin des travaux de modernisation de la base de Lossiemouth, à 20 km de là, sur la cote de la mer du Nord. Le trésors britannique aura déboursé 3 Md£ pour l’ensemble des 9 appareils, les équipements de maintenance, les armements nécessaires et l’entraînement des personnels.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR