Le Président Macron ouvre la porte à une participation polonaise au programme de char franco-allemand MGCS

En déplacement en Pologne ce 4 février, E. Macron semble prêt à entamer un rapprochement diplomatique et politique avec la Pologne, alors même que Paris et Varsovie sont quelque peu en froid depuis quelques années. Si les sujets militaires sont au cœur des querelles récentes entre la France et la Pologne, ils pourraient cette fois-ci permettre leur réconciliation. Le Président de la République a en effet évoqué la possibilité d’intégrer la Pologne au sein du programme de char de combat futur, le MGCS (Main Ground Combat System), possiblement dans le cadre de la coopération structurée permanente (CSP ou PESCO en anglais) de l’Union Européenne. Une idée intéressante qui soulève néanmoins de nombreuses interrogations.

L’idée d’une participation de la Pologne au MGCS, qui vise à remplacer les chars Leclerc français et les Leopard 2 allemands au cours de la prochaine décennie, n’est pas récente. Elle a en effet été évoquée dès 2016 par l’ancien Ministre de la Défense polonais Antoni Macierwicz, et n’a depuis jamais été abandonnée par Varsovie. L’élargissement du programme MGCS dans le cadre d’un projet PESCO/CSP est d’ailleurs poussé par la Pologne depuis l’année dernière, comme le rapporte Nathan Gain sur Forces Operations Blog en août 2019.

Présenté en 2018 à Eurosatory, le EMBT présente un châssis de Leopard 2A7 et une tourelle de char Leclerc. Il ne s’agit pas d’un démonstrateur du MGCS, mais d’un symbole de coopération industrielle et de rapprochement entre KMW et Nexter

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR