Le premier sous-marin américain équipé de missiles à tête nucléaire tactique à pris la mer

Pendant la Guerre Froide, les deux camps disposaient de missiles et de bombes ayant des charges nucléaires de faible puissance, destinés à être utilisés non pas contre des villes ou des infrastructures industrielles adverses, mais contre des forces militaires. On parlait alors d’armes nucléaires tactiques. La doctrine de l’époque voulait qu’il soit possible de faire usage de ces armes, sans dépasser le seuil déclenchant le feu stratégique, à savoir l’élimination réciproque des adverses avec des missiles balistiques intercontinentaux mettant en oeuvre des charges nucléaires stratégiques de plusieurs centaines de kilo-tonnes.

Déjà à l’époque, de nombreuses voix s’élevées contre de tels scénarios, jugeant qu’il était impossible de présager de la réaction de l’adversaire face à un feu nucléaire, même tactique, si celui disposait également d’armes nucléaires. Récemment, ce sont les chercheurs de Princeton qui mirent en évidence dans des simulations que l’utilisation d’armes nucléaires tactiques entrainerait très probablement une escalade stratégique. Certes, ces théories sont souvent décriées, avec plus ou moins d’objectivité. Mais reste que le franchissement du seuil nucléaire, tactique ou pas, ouvre un champs de possibilité totalement inconnues, car ne pouvant se reposer sur aucune étude statistique, et dont les conséquences pourraient être, au demeurant, cataclysmiques.

La simulation faite par les chercheurs de Princeton offre une perspective bien peu satisfaisante quand à l’utilisation d’armes nucléaire tactiques. A noter que la France, bien que membre de l’OTAN, mais disposant d’une dissuasion autonome, semble préservée des frappes directes, même si les retombées radioactives seront toutes aussi létales à terme.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Chaque jour, au moins un article est publié sur Meta-Défense avec un accès gratuit de 24 à 48 heures. 3 articles en consultation gratuite sont également disponibles dans la rubrique « Articles à ne pas rater ». Les autres articles sont réservés aux abonnés. Les articles publiés dans la rubrique « Veille » sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR