Le projet d’avion suborbital XSP de la DARPA est abandonné après le retrait de Boeing

Le 22 janvier, Boeing a annoncé sa décision de stopper sa participation au programme Experimental Spaceplane (XSP ou XS-1) mené par la DARPA, l’agence de R&D de la défense américaine. Un retrait qui signe purement et simplement la fin de ce programme, puisque Boeing y était le maître d’œuvre. Si l’annonce paraît presque anecdotique au milieu des déboires que connaît actuellement l’avionneur américain, il s’agit cependant d’un nouveau coup dur pour le secteur spatial américain qui peine définitivement à donner vie à des navettes spatiales automatisées, particulièrement dans le secteur militaire.

Il faut dire que le programme XS-1, par la suite redésigné XSP, n’était pas le premier essai du Pentagone et de la DARPA. On se rappelle notamment du Rockwell X-30 mené dans les années 1980 et abandonné en 1993 avant le premier vol du prototype. Plus emblématique encore, le X-33 VentureStar et le X-34 d’Orbital Sciences mobilisèrent de nombreux efforts de la part des industriels, de la DARPA et de la Nasa jusqu’à l’arrêt des financements en 2001. Dans la foulée, la DARPA a alors tenté de lancer le RASCAL, un appareil hypersonique destiné à lancer une mini-fusée transportant des satellites.

Le Phantom Express de Boeing aurait du transporter un lanceur léger sur son dos, permettant la mise en oeuvre rapide et à bas coût d’un satellite léger en orbite basse

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense



Téléchargez l’article au format pdf

Fonctionnalité réservée aux abonnés professionels

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR