Airbus et l’Eurofighter Typhoon connaissent de nouveaux déboires au Moyen-Orient

Décidément, les succès à l’exportation de l’Eurofighter Typhoon semblent s’accompagner de scandales judiciaires à répétitions. Après les enquêtes sur le contrat saoudien, enterrées sous une couche de secret défense et d’intérêts stratégiques, ou encore les soupçons de corruption et de fraude dans la vente de quinze appareils en Autriche, c’est au tour du contrat koweïti d’être soupçonné de malversations.

Ainsi, d’après le journal koweitien Ai-Rai citant des sources judiciaires, le Ministre de la Défense et vice-Premier Ministre Cheikh Ahmed Al-Mansour aurait soumis un rapport dénonçant plusieurs violations à la loi dans le cadre de la vente 28 chasseurs Typhoon, signée en avril 2016. Plusieurs fonctionnaires actuels et anciens fonctionnaires du Ministère seraient mis en cause, ainsi qu’au moins un ancien Ministre, dont l’identité n’aurait pas été révélée. Les accusations portent sur le versement de commissions liées au contrat, mais aussi sur le contournement de procédures réglementaires, possiblement liées à la sélection de l’appareil. Saisi par le Ministère, le procureur public aurait ainsi ouvert une enquête officielle pour corruption ce 25 janvier. Bien que le contrat koweïti ait été négocié avant tout par l’Italien Leonardo, le consortium Eurofighter reste avant tout détenu par Airbus. De fait, l’enquête ouverte ces derniers jours au Koweit semblerait également se porter sur un autre contrat majeur signé ces dernières années, celles des 30 hélicoptères Caracal de Airbus Helicopters.

Les 72 Eurofighter Typhoon opérés par l’Arabie Saoudite ont conduit de nombreuses frappes au Yémen. De nouveaux appareils optimisés pour la frappe aérienne devraient remplacer à terme les Tornado saoudiens

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store


Téléchargez l’article au format pdf

Fonctionnalité réservée aux abonnés professionels

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR