Premier vol du CMV-22B Osprey qui remplacera les avions logistiques C-2A Greyhound sur les porte-avions de l’US Navy

Alors que l’avion est déjà en service dans le corps des Marines et dans l’US Air Force, Bell Boeing a annoncé le 21 janvier dernier que le CMV-22B destiné à l’US Navy aurait réalisé son premier vol au centre d’assemblage de Bell à Amarillo au Texas. Peu de détails ont été dévoilés sur ce premier vol, mais il semble qu’il aurait eu lieu en réalité un mois plus tôt, des spotters l’ayant détecté le 19 décembre 2019. Devant être pleinement opérationnel dès 2022, le CMV-22B Osprey remplacera progressivement les C-2A Greyhound de l’US Navy dans leur rôle de Carrier Onboard Delivery (COD).

Dans les groupes aéronavals américains, le COD désigne les avions chargés des missions logistiques entre le porte-avions et la terre. Il sert ainsi, entre autre chose au transport rapide et à longue distance de passagers, aux évacuations sanitaires, aux livraisons d’équipements, de courrier ou de matériel médical. Par la suite, le cargo peut être dispatché vers les autres navires du groupe aéronaval par hélicoptère, le cas échéant. Partout ailleurs dans le monde, notamment en France, les missions COD sont réalisées directement par des hélicoptères opérant entre la côte et la flotte, ce qui peut obliger le porte-avions à opérer plus près du littoral tout en allongeant les délais de transport.

Si les Osprey n’auront pas l’autonomie maximale ni la vitesse du Greyhound, ils disposeront d’une capacité d’emport largement supérieure, y compris à longue distance.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense



Téléchargez l’article au format .pdf

Fonctionnalité réservée aux abonnés professionnels

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR