L’US Space Force pourrait opérer un millier de satellites d’ici 2026

On en sait désormais un peu plus sur les moyens dont compte disposer la toute nouvelle US Space Force, et ces derniers sont tout simplement impressionnants ! Lors d’une conférence tenue avant-hier au Pentagone, le directeur de la Space Development Agency Derek Tournear a dévoilé qu’il comptait déployer plusieurs douzaines de satellites militaires d’un nouveau type dès 2022, pour une capacité totale de près de 1000 satellites à partir de 2026. Des chiffres qui paraissent sans commune mesure pour un programme militaire, mais qui dénotent en réalité une conception radicalement nouvelle de l’espace militaire.

Traditionnellement, les satellites militaires de communication et de surveillance –notamment antimissile– sont déployés en orbite géostationnaire, l’orbite basse étant plutôt réservée aux satellite de reconnaissance. En orbite géosynchrone, il suffit d’une poignée de satellites, généralement entre quatre et douze, pour disposer d’une couverture mondiale. Néanmoins, de tels satellites sont particulièrement volumineux, et donc très coûteux à développer, à construire et à mettre en orbite haute, d’où ils peuvent opérer plusieurs dizaines d’années.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store


Téléchargez l’article au format pdf

Fonctionnalité réservée aux abonnés professionels

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR