L’US Navy demande la priorité concernant les crédits de défense américains

Traditionnellement, le budget de La Défense américain est ventilé de manière presque égale entre l’US Army, l’US Air Force, et l’US Navy associée à l’US Marines Corps. Mais selon l’amiral Michael Gilday, Chef des Opérations Navales ou CNO, au Pentagone, ce découpage ne correspond plus aux besoins effectifs des armées, et à l’évolution des menaces qui se profile. Dans un discours prononcé devant la Surface Navy Association, l’Amiral Gilday a ainsi clairement indiqué qu’il sera nécessaire de donner la priorité en matière de Crédits à l’US Navy pour être en mesure de satisfaire aux ambitions politiques exprimées par le Président Trump, mais également pour faire face aux menaces qui se profilent, et qui nécessiteront des capacités navales renforcées pour contrôler les routes maritimes et s’opposer au renforcement des marines militaires dans le monde.

Depuis quelques semaines, l’US Navy, par la voix du secretaire à la Navy, et la Maison Blanche s’opposent de manière indirecte au sujet de l’objectif d’une flotte alignant 355 navires d’ici 2030 exigée par le président Trump, conformément aux engagements pris lors de la campagne présidentielle de 2016. Avec des résultats plus que mitigés sur la scène internationale, des tensions politiques intérieures et des arbitrages parfois contestables concernant la Défense, le président Trump, par ailleurs candidat pour un second mandat lors des élections présidentielles de 2020, cherche à consolider son bilan économique par des actions symboliques de portée internationale. C’est ainsi que l’engagement concernant une flotte de 355 navires (contre 297 aujourd’hui) refit sont apparition il y a quelques mois, après avoir été volontairement évacué par le Pentagone pendant 4 ans.

Le retrait des frégates O.H Perry sans qu’elles soient remplacées a considérablement affaibli l’US Navy et ses capacités d’intervention dans le Monde
[armelse]

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

[/arm_restrict_content]

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR