Que va faire Donald Trump face aux frappes iraniennes sur les bases US en Irak ?

Dans la nuit du 8 janvier, vers 2:00 du matin heure locale, l’Iran a mené une attaque contre la base de coalition anti-daesh en Irak d’Al-Asad et celle de l’aéroport d’Idlib, visant des infrastructures à proximité de troupes américaines à l’aide de missiles balistiques. Le nombre de missiles employés varie entre 15 et 20 selon les sources, mais au moins 10 d’entre eux ont frappé la base d’Al-Asad, et un missile le tarmac de l’aéroport d’Idlib. Il semble qu’au moins 4 missiles se seraient abimés suite à des dysfonctionnements. Pour l’heure, aucune victime, ni américaine, ni alliée, ne semble à déplorer.

Video diffusée par les medias iraniens montrant l’attaque par missiles

Cette attaque, non seulement revendiquée mais largement commentée par les autorités et médias iraniens à grand renfort de videos montrant le lancement des dits missiles, est présentée par le ministère iranien des affaires étrangères comme une réponse proportionnée et limitée à l’attaque américaine du 3 janvier ayant couté la vie au général Souleimani, que beaucoup considéraient en Iran comme le N°3 du régime des Mollahs. A ce titre, l’utilisation de missiles balistiques, et non d’une attaque furtive par missiles de croisière et drones d’attaque comme ce fut le cas lors de l’attaque des installations pétrolières saoudiennes de cet automne, est parfaitement révélatrice de la dimension hautement symbolique que portaient ces frappes.

[armelse]

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


[/arm_restrict_content]

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR