La Turquie dénonce l’obstruction française à son programme de défense anti-missiles

Au début de l’année 2018, les autorités turques signèrent une lettre d’agrément avec le consortium Eurosam rassemblant la France et l’Italie autour du programme Aster, afin d’étudier la mise en oeuvre d’un système anti-missiles balistiques avancé dérivé su système SAMP-T (Sol Air Moyenne Portée – Terre) en service dans les armées des deux pays. Alors qu’Ankara commençait à percevoir ses batteries de systèmes S-400 à l’été 2019, ce contrat apparaissait comme une alternative permettant à l’OTAN de garder un pied dans La Défense anti-aérienne et anti-missile au dessus de la Turquie.

Mais depuis, les relations se sont grandement détériorées entre Paris et Ankara, suite notamment à l’intervention turque dans le nord de la Syrie pour y déloger les alliés kurdes du YPG aux cotés desquelles les forces françaises engagées contre Daesh en Syrie ont combattu depuis 2015. En outre, à plusieurs reprises, les autorités turques ont menacé ces mêmes forces françaises, en dévoilant notamment leurs positions. La situation ne s’est évidemment pas améliorée lorsque le Président Macron a pris fait et cause pour l’alliance entre la Grèce et Chypre pour contrer les ambitions turques concernant les réserves de gaz découvertes à proximité de l’ile ionienne. Lors du dernier sommet de l’OTAN, le président français a ainsi exprimé vivement son agacement de voir la Turquie agir de manière aussi unilatérale, en mettant en danger les forces alliées mais également l’intégrité de ses voisins, et en s’équipant de materiels auprés d’une puissance que l’OTAN désigne comme un adversaire potentiel, et qui désigne cette dernière comme son adversaire principal. Déclarations qui déclenchèrent l’ire du président Erdogan, ainsi qu’un torrent de propos bien peu diplomatiques.

E.Macron, A.Tsipras et N.Anastadiades à la conférence Europe Méditerranée en juin 2019 ont rappelé leur attachement à l’intégrité territoriale de la république de Chypre
[armelse]

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

[/arm_restrict_content]

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR