Le nouveau missile balistique nord-coréen pose problème aux défenses anti-missiles occidentales

Selon les déclarations du chef d’Etat-Major sud coréen, corroborant les annonces officielles des autorités nord-coréennes, les missiles balistiques employés par la Corée du Nord lors des essais ayant eu lieu le 25 juillet, seraient d’un nouveau type. Rappelons que selon la Corée du Nord, ces tirs sont la conséquence de l’annonce de prochains exercices conjoints Etats-Unis Corée du Sud devant se tenir en septembre. En effet, les missiles auraient eu une trajectoire de vol comparable à celle des missiles russes Iskander, identifiés par l’OTAN par le code SS-26 Stone, avec une trajectoire longue en apogée à 50 km d’altitude, les missiles ayant parcouru, lors du test, une distance de 600 km avant de disparaitre dans la mer du Japon.

[armelse]

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


[/arm_restrict_content]

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR