La sécurité cyber des satellites occidentaux pourraient être compromise

Selon un rapport du très réputé Think Tank britannique Chatham House, les satellites utilisés à des fins de Défense par les nations occidentales devraient tous être considérés comme potentiellement compromis, dans la planification faite des systèmes d’armes et des technologies employant ces systèmes. Un rapport complémentaire pointe également les vulnérabilités des systèmes de missiles occidentaux, qu’ils soient stratégiques, de défense anti-aérienne ou tactiques.

Dans ces rapports, le Think tank dresse un bilan sans concession sur les faiblesses en matière de guerre cyber qui caractérises l’utilisation des systèmes de communication et de localisation par satellite qui, bien souvent, ont des vocations mixtes civiles et militaires, alors qu’aujourd’hui, la majorité des munitions tactiques employées par les membres de l’OTAN reposent sur la disponibilité de ces systèmes. Les récents exemples de Spoofing sur signal GPS par les forces russes, particulièrement difficile à détecter, vont effectivement dans ce sens. Mais le rapport va plus loin, estimant que la majorité des satellites employés ne disposent pas d’une resilience suffisante pour faire face aux capacités de services adverses modernes et bien équipés, comme les chinois ou les russes.

[armelse]

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


[/arm_restrict_content]

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR