Que vaut vraiment le système antiaérien et antimissiles russe S-400 ?

Un rapport du 4 mars 2019 de la FOI, l’agence de Renseignement Militaire suédoise, se propose de faire un point précis sur les différents systèmes de déni d’accès mis en oeuvre par les forces russes en mer Baltique. Ce rapport traite de nombreux systèmes, comme le système antinavire K-300 Bastion, et même le missile balistique à courte portée Iskander. Mais ce sont ses conclusions au sujet du système S-400 qui sont les plus intéressantes, et, disons le, les plus contestables.

Selon ce rapport, les performances du système S-400 actuellement déployé à proximité de la mer baltique, que ce soit sur la péninsule de Kaliningrad, ou autours de Saint-Pétersbourg, seraient largement surévaluées par les médias, mais également les militaires occidentaux. Le rapport fait reposer ses conclusions sur plusieurs points : 

  • Le missile 40N6E, celui qui a une portée effective de 400 km, n’est pas encore en service, et les batteries de S-400 actuelles utilisent le missile 48N6, qui équipe en effet certaines version du S300, et dont la portée maximale n’excède pas les 250 km.
  • Les capacités de détection des radars du S-400 ne sont que de quelques dizaines de kilomètres face à des cibles manœuvrantes évoluant à faible altitude
  • La Russie n’a pas fait la preuve de ses capacités à maitriser l’engagement coopératif avec des avions de type awacs, comme l’IL76 et le Beriev A-50 Mainstay.

Et de conclure que le S-400 est avant tout utile pour engager des cibles imposantes, comme des tankers et des avions de transports, à longue distance, et qu’il pourrait être « contré relativement aisément » par les chasseurs et missiles de croisière modernes.

Le missile Favorit 40N6E2 (arrière plan) atteint la portée de 400 km

Fondamentalement, les points avancés dans le rapport sont exacts. Pourtant, la conclusion que les auteurs tirent des ces limitations est, en plusieurs points, erronée, et peut engendrer une mauvaise interprétation de la réalité de la menace.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles Confidentiels sont réservés aux abonnés. Les Brèves et Analyses ne sont accessibles que de 24 (brèves) à 48 heures (Analyses). Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense.

Abonnement personnel à partir de 3,3 € par mois, 1,67 € par mois pour les étudiants et 12 € par mois pour les abonnements professionels (Souscription de 15 mois dont 5 mois offerts)


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR