Rail Gun, missile hypersonique, radar quantique… Chine et Russie, le grand Bluff ?

Depuis le début des années 2010, les annonces en matière de nouvelles technologies à potentiel militaire par la Chine et la Russie se succèdent, au point que parfois, on peut estimer que l’occident n’aurait plus l’avantage technologique qui fut pendant la guerre froide au cœur de sa stratégique de Défense. Mais de nombreuses voix s’élèvent pour mettre en doute la véracité de ces annonces, laissant planer le doute d’un grand bluff. 

En une décennie, Russie et Chine ont fait montre d’un réel volontarisme en matière de programme de Défense, avec les avions dits de 5eme générations J-20 et Su-57, les blindés de nouvelle génération T-14 ou T-99, les systèmes de défense antiaérien et antimissiles S400/500 et HJ16 pour ne citer que quelques exemples. Parallèlement, les moyens militaires de ces deux pays ont été considérablement modernisés et renforcés, au point de représenter, désormais, une menace sérieuse pour les états-majors occidentaux. Mais ce sont les annonces concernant les programmes de recherche de pointe qui aujourd’hui inquiètent et interrogent. 

Commençons par étudier le cas chinois 

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles Confidentiels sont réservés aux abonnés. Les Brèves et Analyses ne sont accessibles que de 24 (brèves) à 48 heures (Analyses). Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense.

Abonnement personnel à partir de 3,3 € par mois, 1,67 € par mois pour les étudiants et 12 € par mois pour les abonnements professionels (Souscription de 15 mois dont 5 mois offerts)


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR